En poursuivant sur ce site, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Ces cookies nous sont nécessaires au bon fonctionnement des fonctionnalités du site.
Gérer mes cookies.

Formations certifiantes

 
Motivation et concentration étaient de mise le mercredi 25 juin dernier au Valdahon dans l’entreprise Les Eleveurs de la Chevillotte. Un jury de certificat de qualifications professionnelles a statué sur les compétences métiers des stagiaires dont l’ambition visait l’obtention du CQP d’opérateur de 1ère, 2ème et 3ème transformation des viandes.

Guy Belot (président du jury) et Philippe Soulard (représentant le collège des salariés de la CPNEFP) ont été particulièrement attentifs aux gestes et postures de ces professionnels dotés d’une excellente connaissance de leur poste de travail et de leur environnement.

Les délibérations de la commission nationale paritaire pour l’emploi et la formation professionnelle (CPNEFP) seront connues à l’automne mais d’ores et déjà il faut féliciter les dirigeants de cette entreprise adhérente de la FNICGV ainsi que les salariés pour leur engagement et espérer leur futur succès.

Grâce à cette expérience concluante, l’entreprise souhaite poursuivre la démarche de certification pour l’ensemble de son personnel de production.

Un bel exemple.
atelier decoupe porc
jury cqp decoupe

CLEVUC – ILVENUC – IUP – ESIX : 50 ans d’enseignement Agroalimentaire à Caen

 
En 2013, la FNICGV fêtera 50 ans de partenariat avec l’enseignement agroalimentaire à l’université de Caen.

Ce haut lieu de l’enseignement agroalimentaire a placé de très nombreux cadres de talent dans les entreprises de transformation des viandes.



L’actuel département en agroalimentaire de l’ESIX, situé sur les sites de Caen et Saint-Lô n’est autre que la forme moderne du CLEVUC (Centre du Lait et des Viandes de l’Université de Caen) créé en 1963, devenu l’ILVENUC (l’Institut du Lait, des Viandes et de la Nutrition de l’Université de Caen) en 1989, puis l’IUP agroalimentaire de Caen en 1993 et enfin l’ESIX Normandie en 2009 après une fusion avec l’EIC école d’ingénieurs de Cherbourg, elle-même fondée en 1993.

Avis aux anciens élèves, le Gala de commémoration aura lieu le samedi 19 octobre dès 13h30 au théâtre de Saint-Lô.

Le cinquantenaire du département Agro-alimentaire et les 20 ans du département Génie des Systèmes Industriels seront célébrés, suivi de la remise des diplômes ou de la visite du Hall technologique de Saint-Lô, pour se terminer par un cocktail et une soirée au parc des expositions de Saint-Lô à partir de 19h30.

Pour participer ou en savoir plus, contactez l’ESIX : esix.agro@unicaen.fr ou 02 31 56 53 54.


Les métiers des viandes au 6ème forum de l'emploi Eurométropole

 

L'union interrégionale Nord-Est des entreprises de l'industrie et du commerce en gros des viandes vous accueillera au 6ème Forum Emploi Eurométropole 2012, le mardi 27 novembre 2012 à Lille-Grand Palais (France) de 10h00 à 17h00.


Forum emploi eurometropole

Depuis sa création, ce salon a fédéré :
- 25 200 visiteurs
- 483 entreprises
- 2 916 offres d'emploi

Il a la particularité d'être un salon transfrontalier (France - Belgique - Allemagne).

L’Eurométropole compte 2 millions d'habitants sur un territoire de 3 541 km² :

    54 % dans la métropole lilloise
    30% dans les arrondissements flamands de Courtrai, Ypres, Roulers et Tielt.
    16% de la population réside en Wallonie Picarde.

C'est un bassin de 800 000 emplois.

Pour en savoir plus, consultez www.job-eurometropole.com

Les femmes et les métiers de l'industrie et du commerce en gros des viandes

 

Notre secteur de l’industrie et des commerces en gros des viandes est lui aussi plein d’opportunités professionnelles pour les femmes … contre toutes les idées reçues.


Selon les chiffres de l’enquête sociale annuelle de la branche 2012, elles représentent 30% des salariés du secteur, soit mieux que l’industrie en général qui n’est qu’à 28,5% (chiffres pôle-emploi, octobre 2012). Certes, c’est toujours moins que la part des femmes dans l’emploi salarié de 44,5% en France tous secteurs confondus. Mais notre secteur des viandes progresse car la part des femmes n’y était que de 25% en 2005. Cette part dépasse même 32% des emplois dans les entreprises de plus de 100 salariés en 2012.

Les femmes sont-elles cantonnées aux postes les moins qualifiés ? Non !
Elles représentent aujourd’hui 29% des ouvriers et employés du secteur, 28% des techniciens et agents de maîtrises, et 20% des cadres. Les chiffres globaux français sont respectivement de 54%, 26% et 14% selon l’INSEE en 2011. On voit que le secteur offre relativement plus d’opportunités d’encadrement aux femmes. Elles occupent aujourd’hui 34% des postes de cadres entre 26 et 35 ans.

Les femmes sont-elles embauchées avec des contrats précaires ? Non plus !
Les femmes sont à 93% en CDI dans notre secteur, 5% en CDD et en apprentissage ou professionnalisation pour le reste. Les CDD concernent 9% de la population salariée française générale et 4,9% dans l’industrie.

Les femmes sont-elles vouées à changer de secteur au bout d’un certain âge ? Une fois encore, non !
68% des femmes salariées dans le secteur de l’industrie et des commerces en gros des viandes ont moins de 45 ans. C’est mieux que la moyenne nationale. Et la part des salariées de 45 ans et plus est de 32% contre 35% pour leurs homologues masculins.

Retenez les 4 bonnes raisons d’avoir « la fibre musculaire » :

  1. Notre secteur est ouvert aux nouveaux talents : 20% des effectifs ont moins de 30 ans
  2. C’est un secteur qui paie bien : le plus petit salaire est 7% au-dessus du smic et jusqu’à 30% au-dessus après 4 ans d’ancienneté
  3. Le secteur ouvre vers des perspectives multiples d’évolutions et de responsabilités car il est majoritairement constitué de PME
  4. Il offre une grande diversité de métiers (production, commerce, logistique, qualité, …). Découvrez-les sur www.metiers-viande.com.

3 Questions à Marie Ange BOYER, Chargée de missions IAA au CFPPA / CFA de la Dordogne (21.6.2012)

 

Quels sont les besoins que vous avez recensés dans les entreprises régionales adhérentes de la FNICGV ?

Nous avons recensé des besoins dans les entreprises régionales adhérentes à la FNICGV, liés à leur grande difficulté de recrutement de collaborateurs qualifiés aux métiers d’opérateurs industriels de la viande. En effet, les entreprises industrielles dans le secteur de la viande, ne trouvent pas à ce jour des futurs collaborateurs formés aux postes à pourvoir.  Ces besoins se font principalement ressentir pour des opérateurs de la 1ère transformation en abattage et en triperie, en 2ème transformation par exemple en parage ou en désossage et pour des opérateurs en 3ème transformation pour des postes de  tranchage ou d’assemblage.

Vous proposez une formation de  niveau V "CAP Agricole d'Ouvrier Polyvalent du Travail Industriel des Viandes (OPTIV)". En quoi cela consiste-t-il et quels intérêts pour l'entreprise qui souhaite recruter ?

Le Capa OPTIV répond à ce besoin des entreprises. Son parcours en alternance permet de mettre en œuvre et de donner du sens aux connaissances théoriques (dispensées par le CFA24 et le CFA de la Chambre des Métiers) lors des périodes en entreprise. D’autre part, la formation et l’évaluation en entreprise prend en compte la spécificité des postes en termes de gestes professionnels et du niveau d’exigence attendus par chaque entreprise. En effet, une partie du diplôme est évalué au sein de l’entreprise. Cette formation offre une véritable opportunité pour les entreprises de former un collaborateur sur ses postes « critiques » en permettant au stagiaire d’acquérir un diplôme reconnu lui permettant de sécuriser son parcours et d’augmenter son employabilité.

Le partenariat national établit entre la FNICGV et le réseau F2A dont vous êtes membre favorise-t-il les échanges avec les entreprises ?

Ce partenariat nous a permis de rencontrer des acteurs de la FNICGV, notamment au travers d’un séminaire organisé par le réseau F2A, et d’échanger sur les besoins et attentes des entreprises. De plus, l’animatrice du réseau F2a sert d’interlocuteur privilégié entre la FNICGV et le réseau des CFPPA adhérents.


Pour en savoir plus sur le CFPPA / CFA de la Dordogne

Reclassement des salariés de SPANGHERO SAS

 
127 salariés de SPANGHERO SAS vont être reclassés.
Si vous avez des opportunités d'embauche, n'hésitez pas à consulter la liste des postes par catégories socio-professionnelles et en faire part à l'administrateur judiciaire.
en téléchargement ci-après.
admjud spang 11 7 13 (Pdf, 0,53 Mo) création : 16/07/2013

3 questions à ALAIN BILLOIR, Directeur du CFPPA / UFA "le GROS CHENE" à PONTIVY (Morbihan)

 

1. Monsieur Billoir, vous êtes le Directeur du CFPPA de Pontivy, en quoi consiste un CFPPA ?

Un Centre de Formation Professionnelle et de Promotion Agricole est un centre de formation continue du Ministère de l'Agriculture où l'on peut acquérir une qualification ou un diplôme en formation continue ou en Validation des Acquis et  de l'Expérience (VAE).

2. Quelles sont les formations dispensées par le CFPPA spécialement destinées aux stagiaires qui souhaitent se réaliser dans les métiers de la viande ?

Les CFPPA proposent des formations diplômantes adaptées à tous les niveaux telles que le CAPA IA, le BP IA, le BTSA STA et quelques licences professionnelles, mais aussi des formations qualifiantes comme les certificats de qualification professionnelle (CQP) des métiers de la viande (1ère, 2ème transformation, etc...) et les différents CQP harmonisés des branches professionnelles de l'alimentaire (conducteur de machine, de ligne, responsable de secteur, etc....)

Une entreprise peut faire appel à un CFPPA pour une analyse de ses besoins. Le centre lui proposera des formations adaptées.

Actuellement, le CFPPA de PONTIVY propose une formation pour intégrer de nouveaux salariés. Elle est destinée à former après un positionnement soit des opérateurs non qualifiés, soit des opérateurs qualifiés (conducteur de machine ou de ligne). La durée de formation se situe entre 2 et 10 semaines selon le positionnement initial des besoins du stagiaire et de l’entreprise.

Cette formation peut être financée par :

    la région Bretagne (dispositif action territoriale expérimental) et/ou pôle emploi pour des demandeurs d'emploi ( POE) par les entreprises de l'intérim (FAFTT) ;

  • les OPCA (période de professionnalisation).

 

3. Quelles sont les débouchés et les perspectives de carrière des stagiaires au terme de leur formation dans les produits carnés ?

Pour la plupart, nos stagiaires trouvent un travail dans le secteur et très souvent dans l'entreprise d'accueil. Le partenariat avec les entreprises locales est un atout majeur pour le CFPPA du Gros Chêne et il assure des débouchés à la mesure des ambitions des stagiaires que nous formons.

Pour en savoir plus :
http://www.legroschene.fr/eplefpa/

ou

http://chlorofil.fr/etablissements/reseaux-et-partenaires/reseau-formation-agroalimentaire.html

Salon "SOLUTIONS RESSOURCES HUMAINES" à LYON

 
Salon dédié aux Ressources Humaines (Formation et Systèmes d'Information)

La société Reflex Training vous invite aux salons "SOLUTIONS RESSOURCES HUMAINES LYON &  ELEARNING EXPO LYON"

MARDI 20 NOVEMBRE MERCREDI 21 NOVEMBRE

La Société Reflex Training, éditeur de la solution SOeMAN, nous convie au salon dédié aux Ressources Humaines (Formation et Systèmes d'Information) ces 20 et 21 novembre sur Lyon. 

Ce cabinet est intervenu dans la démarche DEMINOV et a proposé à des entreprises volontaires de la FNICGV de tester son logiciel RH. 

Vous pourrez découvrir en avant-première l'évolution des modules pour gérer les talents de l'entreprise : gestion de carrières, plan de formation... 

Les adhérents de la FNICGV seront accueillis au stand D11 situé vers les salles de conférences.  

 Contactez  Michel GRAMUSSET Dirigeant Reflex Training pour tout renseignement complémentaire. 

 Reflex Training 13, avenue Léonard de Vinci 63000 Clermont-Ferrand
Tél : 04 86 68 77 00 / Fax : 04 68 77 01

Les POE Collectives vues par l'AGEFOS-PME Midi-Pyrénées

 
AGEFOS PME Midi-Pyrénées partenaire d’une Préparation Opérationnelle à l'Emploi (POE) Collective sur les métiers de transformation de la viande
AGEFOS PME Midi-Pyrénées est à l’origine d’un projet de POE collective pour former des demandeurs d’emploi aux métiers de la transformation de viande, dans une branche en tension.  

Depuis le mois de février, 12 demandeurs d’emploi suivent une formation visant une pré-qualification aux métiers de transformation des viandes, sésame important pour une embauche future.
La formation, qui se tient à Rodez, est organisée dans le cadre d'une POEC (Préparation opérationnelle à l'emploi collective), avec le soutien d’AGEFOS PME Midi-Pyrénées, dans le but de former des demandeurs d'emploi préalablement à leur embauche, dans un secteur d’activité ayant d'importants besoins durables de main d’œuvre.

Le projet s’appuie sur une analyse des besoins en recrutement des entreprises locales, qui avait fait apparaitre des besoins récurrents dans la branche de la boucherie sur le métier d'opérateur de 2ème transformation des viandes, une pénurie de main d'œuvre qualifiée et des difficultés pour attirer du personnel à former (débutant ou en reconversion).

Afin de valider leur projet professionnel, les 12 demandeurs d'emploi ont pu découvrir pendant 2 à 5 jours les métiers de transformation de la viande grâce au dispositif d'EMT (Evaluation en milieu de travail) proposé par Pôle emploi. Celles-ci s'étant avérées positives, les demandeurs d'emploi ont pu commencer la formation.

Le cursus de 400h permettra aux demandeurs d’emploi de se former aux techniques de la transformation des viandes, depuis le désossage, la découpe, jusqu'à la fabrication de produits salaisonniers (jambons, saucissons, pâtés...), la préparation et le conditionnement des viandes (bovine, ovine, porcine) en quartiers ou morceaux, dans une démarche de pérennisation et de sécurisation de l’emploi.

Le parcours prévoit également un stage en entreprise. Dans cette optique, un panel d'entreprises a été déjà identifié dans plusieurs domaines d'activités (boucherie-charcuterie, abattoir, industrie agro-alimentaire, grande et moyenne surface) sur l'ensemble du département.

Ce projet, porté par AGEFOS PME Midi-Pyrénées, a permis de réunir différents acteurs des métiers de la viande : le Centre technique de la viande, la Chambre des métiers et de l'artisanat ont été partie prenante du projet, avec le concours de l'UT12 de la DIRECCTE et de Pôle emploi et de la Mission locale pour le sourcing des demandeurs d'emploi. Le cursus de formation a été confié au Campus des Métiers et de l'Artisanat, suite à un appel à projets.

AGEFOS PME a financé ces 12 parcours en bénéficiant par ailleurs du soutien financier du FSE (Fonds social européen) et du FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels). De son côté, Pôle emploi assure l'indemnisation des demandeurs d'emploi pendant toute la durée de la formation.

Le préfet de région, Henri-Michel Comet, a d'ailleurs salué l'initiative à l'occasion d'une visite à la Chambre des métiers, le 15 avril dernier.

AGEFOS PME est le partenaire Emploi-Formation de la branche de la boucherie depuis 2011.

www.UniversBoucherie.com

 

UniVersBoucherie.com pour que Partage et Échange soient au cœur du métier
Site entièrement consacré à l'univers de la boucherie.

Un boucher au service de son métier la boucherie et d'un rassemblement de sa Profession partage avec les internautes sa passion du métier.

UniversBoucherie.com

JedeviensBoucher.com

 
Envie de devenir artisan boucher ? C'est l'un des métiers de la viande.
Le site Jedeviensboucher.com vous aide à trouver les contacts pour devenir artisan boucher. C'est l'un des métiers de la viande.

Boucher artisan, boucher en grande surface ou boucher en industrie ... les emplois ne manquent décidément pas pour les bouchers.